Aurore,  5 ans

                              

Le microbiote chez le jeune enfant

Il faut savoir aussi que si chez l’adulte sain, la diversité d’espèces du microbiote intestinal est très stable dans le temps, il n’en n’est pas de même aux âges extrêmes de la vie, à savoir chez le nouveau-né et la personne âgée. En réalité, la colonisation microbienne débute à la naissance.

Dès ce moment, en effet, des micro-organismes extérieurs envahissent le tube digestif suite aux premiers contacts de l’enfant avec son environnement (l’environnement, l’allaitement, l’alimentation, la respiration, etc.).

Ainsi, l’enfant en bas âge présente dans ses premières années un microbiote intestinal de plus en plus diversifié et complexe qui se stabilise vers l’âge de 2 à 3 ans. On dit même que contrairement à ce qui a toujours été établi ou cru, le foetus, dès le ventre de la maman, n’évoluerait pas dans un monde stérile. Nous savons désormais que des bactéries sont présentes dans les selles fœtales (le meconium) ainsi que dans le liquide amniotique.

 

 

Dysbiose : quand le microbiote se dérègle

Certaines situations, comme un stress mal géré, une alimentation déséquilibrée ou la prise d’antibiotiques par exemple, peuvent entraîner un déséquilibre du microbiote appelé « dysbiose ». Cette dernière peut perturber l’équilibre de l’écosystème intestinal et par conséquent affaiblir nos défenses immunitaires. 
Néanmoins, certaines bactéries amies sont capables de renforcer l’activité du microbiote intestinal : les probiotiques.

L'axe naturopathique pour Aurore

1 / Restaurer le microbiote intestinal  + En parallèle : Gestion du stress à l'aide de respiration, élixirs floraux, aromathérapie ciblée.

2 / Soutenir le système immunitaire en travaillant sur le foie avec de la gemmothérapie

3 / Apporter une alimentation nourrissante pour le microbiote et revitalisante.

                              

Le magnésium : 

Chez les enfants, le magnésium joue en gros trois grands rôles. Il a un rôle régulateur sur le comportement neurologique et notamment l’humeur. Il joue aussi un rôle important sur la maturation cérébrale et ce, dès la vie in utero. Enfin, il agit sur l’activité musculaire en permettant la contraction musculaire et la lutte contre la fatigue. Il est donc indispensable dans toute activité sportive. Son action sur la contraction musculaire se constate sur la fatigue générale et notamment la fatigabilité de l’enfant à l’école.

En supplément je te propose :

FORMAG de Pileje : 1 stick par jour, à verser directement dans la bouche (sans eau), ou à diluer dans un verre d’eau, un verre de jus de fruits ou une compote. 
Bien remuer avant de consommer.

Sources alimentaires de magnésium

Les aliments les plus riches en magnésium sont le cacao et le chocolat noir, les fruits à coque, les mollusques (fruits de mer), les aliments céréaliers complets, les fruits et légumes secs. Les fruits et légumes frais, les viandes, les poissons, les produits laitiers contiennent aussi du magnésium, mais en faible proportion.

La glutamine : Soutien du système immunitaire

L’apport en Glutamine aura un intérêt pour le système immunitaire par 2 voies différentes : - elle « nourrit » les globules blancs et permet leur multiplication - par son action sur la muqueuse intestinale et les plaques de Peyer.

GLUTAMINE de Therascience : 2 Gélules à ouvrir dans un peu d'eau ou de lait végétal pendant 2 mois à distance des repas, au moins 15 mn avant le repas ou en milieu de journée.

Les probiotiques 

Continuez les probiotiques actuels. ensuite tu prendras :

TEOLIANCE enfant de Therascience : 1 stick / jour pendant 30 jours

Chaque stick apporte également des vitamines C et D3 qui contribuent :

  • Au fonctionnement normal du système immunitaire(vitamine C, D3)

  • A protéger les cellules contre le stress oxydatif (vitamine C)

  • A réduire la fatigue (vitamine C)

Sera donc défini :

 

  • votre constitution : ce sont vos legs familiaux (ex : terrain allergique) ;

  • votre tempérament : qui me permet de savoir comment vous vous êtes adaptée face aux évènements votre vie ;

  • votre vitalité : permet de connaître votre potentiel d'auto-guérison  ;

  • votre alimentation : notions de base sur l'alimentation (carences  nutritionnelles, associations à éviter, les petits plus à enlever, à  ajouter etc...)

Ce qui permettra de :

 

  • Vous prendre en charge dans votre évolution en vous donnant les bons outils

  • Gérer positivement le stress, prévenir des troubles physiologiques issus du stress oxydatif et ses conséquences sur le métabolisme au quotidien.

  • Rétablir le capital santé par l'ensemble des techniques naturopathiques (alimentation, exercices,  plantes,  huiles essentielles,  vitamines et oligo-éléments, respiration ....)

Les conseils ne font office de diagnostic. Ne remplacent pas les traitements allopathiques en cours ou à venir. Ne remplace la visite chez votre médecin ou un spécialiste. Pour éviter les interactions médicamenteuses, merci d’informer votre médecin de votre prise de compléments alimentaires. Ces conseils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale mais il vous est peut être possible d’avoir une prise ne charge par votre mutuelle.